OTTAWA – Le premier ministre Justin Trudeau est accusé par les conservateurs de profiter de sa visite d’État à Washington pour recueillir de l’argent pour le Parti libéral et promouvoir les intérêts d’amis lobbyistes.

Le député conservateur Blaine Calkins a écrit à la commissaire à l’éthique Mary Dawson et à la commissaire au lobbying Karen Shepherd, leur demandant d’enquêter sur l’absence «délibérée» de distinction entre les activités du parti et les affaires gouvernementales.

M. Calkins soutient que les libéraux ont enfreint les règles sur les conflits d’intérêts, qui interdisent au détenteur d’une charge publique de favoriser les intérêts privés d’un ami, ainsi que le code de conduite des lobbyistes, qui interdit le lobbying d’un détenteur d’une charge publique qui pourrait avoir un sentiment d’obligation à l’égard d’un lobbyiste en raison d’activités politiques passées.

Le député conservateur en a contre des envois du Parti libéral appelant les gens à s’inscrire à un concours pour remporter un voyage pour deux à Washington, et pour prendre part à deux événements exclusifs avec M. Trudeau organisés par Canada 2020, un groupe progressif d’études et de réflexions.

M. Calkins a souligné que certaines des lettres avaient été envoyées sous le nom de la présidente du Parti libéral, Anna Gainey, qui est mariée à Tom Pitfield, président de Canada 2020 et ami de M. Trudeau depuis l’enfance.

En plus, il a affirmé que Canada 2020 avait été cofondé par des libéraux de longue date qui sont des dirigeants de Bluesky Strategy Group, dont des employés ont été enregistrés à 17 reprises pour faire du lobbying auprès de divers ministères fédéraux, incluant le bureau du premier ministre.

Ni Mme Dawson, ni Mme Shepherd n’ont voulu commenter, mardi. Leurs bureaux ont indiqué ne pas avoir reçu de lettre de M. Calkins, bien que ce dernier ait dévoilé le document aux médias.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!