TORONTO – Toronto joint la liste grandissante des villes canadiennes — dont Ottawa et Montréal — qui se dirigent vers l’implantation de sites d’injection supervisée.

Ces sites permettent aux gens de prendre des drogues qu’ils ont acquises illégalement pendant qu’ils sont supervisés par des infirmières, pour éviter des surdoses.

Actuellement, il n’y a que deux sites d’injection supervisée au Canada, et ils sont tous deux à Vancouver.

Le médecin hygiéniste de Toronto tiendra une conférence de presse où il fera la promotion d’un nouveau rapport du Conseil de la santé sur les sites d’injection supervisée.

Les mesures législatives adoptées l’an dernier font en sorte qu’il est difficile d’établir ces sites.

Les villes qui veulent en implanter doivent passer par le gouvernement fédéral pour obtenir la permission.

Le conseiller municipal de Toronto Joe Cressy dit qu’il ne s’inquiète pas trop de cette étape, parce que les libéraux ont déjà approuvé un centre et qu’ils ont appuyé ces sites dans le passé.

Le rapport qui doit être dévoilé lundi sera évalué lors d’une rencontre du Conseil de la santé la semaine prochaine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!