LAVAL, Qc – Le procès d’Adèle Sorella, cette mère de famille accusée d’avoir tué ses deux filles à Laval en 2009, a été reporté en 2013.

Le juge André Vincent, de la Cour supérieure, a été informé que les évaluations psychologiques de l’accusée n’ont pas encore été complétées. Il faudra donc patienter avant d’amorcer le procès.

Plus d’une vingtaine de témoins pourraient être appelés à témoigner lorsque seront lancées les procédures.

Les deux jeunes filles d’Adèle Sorella avaient été retrouvées sans vie dans la résidence familiale du quartier Duvernay, le 31 mars 2009. L’accusée avait été arrêtée par les policiers peu de temps après le drame.

En juin 2010, Mme Sorella avait obtenu une liberté provisoire après plus d’un an de détention, mais elle devait respecter une série de conditions puisque son enquête préliminaire devait débuter peu de temps après.

Le présumé mafieux Giuseppe De Vito avait notamment été contraint de témoigner au cours de l’enquête préliminaire de son ex-femme.

De Vito était recherché par la police depuis plus de deux ans lorsque le drame est survenu. Visé dans le cadre de l’opération Colisée pour une affaire d’importation de cocaïne, De Vito avait été arrêté en octobre dernier.

(collaboration Julie-Christine Gagnon – Cogeco)

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus