Paul Chiasson

Après huit semaines de grève et plusieurs interventions policières, les étudiants ont tenu à rappeler que chaque journée de grève alourdit un peu plus la facture auprès du gouvernement.

La Fédération des étudiants universitaires du Québec (FEUQ) a publié une note économique jeudi dans laquelle elle affirme que la facture de la grève frôle maintenant les 100 millions de dollars. Chaque journée de grève coûterait près de 2,5 millions de dollars. Selon la FEUQ, le gouvernement «dilapide» les fonds publics.

La FEUQ calcule le salaire des professeurs de cégep et des chargés de cours, les frais engendrés pour la Ville de Montréal et le SPVM lors des manifestations.

Un éventuel rallongement de la session universitaire aurait également un impact sur l’économie dans la mesure où cela retarderait l’arrivée des étudiants sur le marché du travail saisonnier qui emploie de nombreux étudiants.

Aussi dans National:

blog comments powered by Disqus