MONTRÉAL – Un ex-représentant en assurance et en courtage au Québec a écopé d’une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour pour des infractions liées à des placements illégaux, qui auraient entraîné des pertes de près de 1,3 million $ à 34 investisseurs entre 1998 et 2009.

Le juge Marco LaBrie, de la Cour du Québec, district de Longueuil, a accueilli une proposition commune des parties et a condamné Richard Longpré à payer une amende de 724 000 $ et à purger une peine d’emprisonnement de deux ans moins un jour.

L’Autorité des marchés financiers (AMF) a fait état vendredi de la décision rendue le 18 mars par le juge LaBrie.

Le président-directeur général de l’AMF, Louis Morisset, a souligné par communiqué que l’impact de tels gestes était «dévastateur pour les victimes, qui peuvent rarement récupérer les sommes qu’elles avaient investies en toute confiance».

Richard Longpré a plaidé coupable à l’ensemble des 133 chefs d’accusation portés par l’AMF, qui lui reprochait d’avoir agi illégalement à titre de courtier en valeurs et d’avoir procédé illégalement à des placements, puis d’avoir fourni des informations fausses ou trompeuses à des investisseurs en mentionnant que l’opération proposée était très sécuritaire et ne comportait aucun risque.

Selon ce qui a été relaté par l’AMF, Richard Longpré proposait à certains clients de lui prêter des sommes d’argent afin qu’il les investisse à leur place, leur laissant croire qu’il avait des accès privilégiés pour acquérir des actions dans diverses sociétés pétrolières.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!