CALGARY – Un nouveau rapport révèle que la valeur moyenne des terres agricoles au Canada a crû de 10,1 pour cent l’an dernier, alors que de faibles taux d’intérêt et une hausse des revenus provenant des cultures ont contribué à maintenir la demande.

L’étude de Financement agricole Canada (FAC) indique que les gains réalisés l’an dernier font partie d’une tendance à la hausse qui s’est amorcée en 1993.

Cette progression est toutefois plus ténue que celles des années précédentes. La valeur moyenne des terres agricoles s’était appréciée de 14,3 pour cent en 2014 et de 22,1 pour cent en 2013.

L’économiste agricole en chef à FAC, Jean-Philippe Gervais, affirme que les agriculteurs doivent se préparer à un fléchissement du marché, alors que la diminution des recettes a déjà accru la volatilité.

Il ajoute que les agriculteurs n’ont pu bénéficier pleinement de la baisse des prix des produits de base l’an dernier en raison de la chute significative du dollar canadien.

La FAC croit qu’il faut s’attendre à une baisse des revenus de certains agriculteurs dès 2016.

«Le meilleur scénario serait que la valeur des terres agricoles atteignent un degré de stabilité à long terme dans lequel les hausses ou les baisses futures seraient modestes et graduelles dans le temps», indique M. Gervais.

Le taux de croissance des terres agricoles allait de 12,4 pour cent au Manitoba à 4,6 pour au Nouveau-Brunswick en 2015. La hausse calculée au Québec était de 9,6 pour cent.

Jean-Philippe Gervais souligne que les écarts entre les régions d’une même province variaient grandement l’an dernier.

«On ne doit donc pas conclure que le marché des terres agricoles est en hausse partout», souligne-t-il.

«L’année 2015 va probablement être une année record pour les recettes en grande culture pour plusieurs des provinces», avance M. Gervais tout en ajoutant que «peu de gens s’y attendaient».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!