Paul Daly / La Presse Canadienne Muskrat Falls, au Labrador.

SAINT-JEAN, T.-N.-L. – Le projet de développement hydroélectrique de Muskrat Falls, au Labrador, coûtera encore plus cher que ce qui avait été dit il y a quelques mois à peine.

La ministre des Ressources naturelles de Terre-Neuve-et-Labrador, Siobhan Coady, ajoute que les travaux de construction prendront un retard plus prononcé que ce qui avait été prévu.

La précédente prévision, en septembre dernier, avait annoncé un dépassement budgétaire de 10 pour cent du projet et une production d’électricité en 2018, au plus tôt.

À l’Assemblée législative, à Saint-Jean, la ministre Coady a annoncé qu’un rapport intérimaire de la firme comptable EY démontrait que certains risques inhérents au projet n’avaient pas été calculés dans la prévision de septembre.

Le gouvernement s’attend à ce que les nouvelles prévisions de coûts et de délais soient prêtes à la fin du mois prochain.

La plus récente estimation de coûts de l’ensemble du projet Muskrat Falls est de 9,2 milliards $. Il comprend la construction d’une centrale hydroélectrique au Labrador de même que des lignes de transport vers l’île de Terre-Neuve et vers la Nouvelle-Écosse.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!