Adrian Wyld / La Presse Canadienne Adrian Wyld

Le gouvernement ontarien déploiera de nouvelles mesures pour aider la réserve autochtone d’Attawapiskat qui est aux prises avec une vague de suicides, a annoncé le ministre de la Santé de la province.

Eric Hoskins a visité la communauté éloignée du nord de l’Ontario, mercredi, et il a rencontré ses dirigeants locaux pour discuter de la crise.

Il a indiqué que la province fournirait jusqu’à 2 millions $ pour un groupe de coordination régionale sur la jeunesse.

Elle enverra également des professionnels de la santé et du personnel de soutien additionnels — soit quatre travailleurs de soins psychologiques, jusqu’à cinq infirmières, deux agents de sécurité, un agent des communications et un gestionnaire des incidents.

Ces professionnels offriront des services de soutien psychologique tous les jours, à toute heure de la journée et de la nuit, en plus de soutien clinique infirmier le soir et la nuit.

La Première Nation Attawapiskat est touchée par une grave crise de suicides depuis quelques semaines. Elle a été forcée de déclarer l’état d’urgence, samedi, alors que 11 personnes ont tenté de se suicider seulement pour le mois d’avril. Au mois de mars, la communauté a enregistré 28 tentatives de suicide. Encore lundi, les policiers sont arrivés à contrecarrer un pacte de suicide entre 13 jeunes, dont un qui était âgé de neuf ans.

“Dans les jours qui suivent, notre gouvernement va collaborer avec la communauté afin de cerner les autres soutiens et investissements qui peuvent être (faits) pour aider à faire face à cette crise”, a indiqué le ministre par voie de communiqué.

“Le gouvernement de la province, le conseil de bande et la communauté va tenir un forum pour créer un plan à long terme pour soutenir la communauté et faire en sorte que les gens d’Attawapiskat — et particulièrement les jeunes — se sentent appuyés, respectés et en sécurité”, a-t-il ajouté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!