Archives Métro Alexandre Taillefer

Après avoir mis le service Uber dans sa ligne de mire avec son entreprise Téo taxi, l’homme d’affaires Alexandre Taillefer veut carrément effectuer une révolution électrique dans le transport en commun québécois.

Lors d’une allocution devant le Cercle canadien de Montréal, M. Taillefer a dressé les grandes lignes de plusieurs projets de transports électriques connexes à son service de taxi, qui a débuté ses activités en novembre.

«C’est le plus ambitieux projet d’électrification de transports au pays», a-t-il laissé tombé.

Ce dernier mise sur le taxi-bus, sorte d’hybride entre le taxi et le transport en commun, où plusieurs usagers partagent les frais d’un véhicule – électrique, bien sûr – qui les embarque chez eux et les dépose à leur travail.

«On y croit beaucoup au marché du taxi-bus, c’est un modèle qui va nous permettre de déplacer cinq, six ou sept personnes en parallèle, et nous pensons que ça va nous permettre d’en arriver avec un produit aussi abordable que UberX tout en respectant la réglementation et les taxes en place», a affirmé M. Taillefer en point de presse.

Ce dernier croit pouvoir ainsi rafler la clientèle du service UberX, qui offre des tarifs bas en raison de ses pratiques fiscales. «Si on respecte la réglementation et les lois fiscales, on ne peut pas offrir un service au même prix qu’Uber. C’est absolument impossible», assure-t-il.

M. Taillefer se dit confiant que le gouvernement «légifèrera de façon optimale» dans le dossier d’Uber.

Autres projets

Outre le taxi-bus, Téo offrira dès 2017 un service d’automobiles libre-partage électriques, disponibles pour location en tranches de 4 heures. Un taxi viendra chercher les usagers chez eux pour les apporter à leur véhicule.

L’entreprise vise aussi à se positionner dans le marché du transport scolaire, qui coute quelque 650 M$ par année au gouvernement. Avec son réseau électrique, Téo promet de lui reflier des économies.

Téo lancera aussi en 2017 un service de livraison de colis à domicile et un service de transport adapté, et entend déployer 1000 taxis électriques dans la métropole d’ici la fin de 2018.

Pour alimenter son réseau, Téo érigera 5 centres de services et plus de 200 bornes de charge à haute vitesse à Montréal, sur la Rive-sud et à Laval.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!