Mario Beauregard/TC Media Le chef intérimaire, Michel Trottier, entouré de quelques représentants de districts électoraux lors du dévoilement du logo et des couleurs du Parti Laval.

Dûment reconnu par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ), le Parti Laval a été officiellement lancé hier (lundi).

Pour l’occasion, son chef intérimaire, Michel Trottier, avait réuni une vingtaine de sympathisants à la Place Claude-Léveillé, voisinant avec le pavillon de l’Université de Montréal et la station de métro Montmorency.

«Ce n’est pas un parti formé à la dernière minute», a tenu à souligner M. Trottier, conseiller municipal indépendant dans Fabreville.

En fait, le nom  de sa nouvelle formation politique était réservé auprès du DGEQ depuis novembre dernier, soit deux ans avant le scrutin municipal de 2017.

«Les citoyens auront le temps de nous connaître et de nous influencer», a-t-il ajouté, tout en invitant les Lavallois désireux de s’impliquer à venir «construire ensemble notre parti.»

Outre Michel Trottier, le nouveau parti compte dans ses rangs deux autres élus indépendants en Pierre Anthian et Jean Coupal, présents lors du dévoilement du logo.

«Avec trois conseillers municipaux, tous très à l’affût des différents dossiers et alimentés par des équipes de terrain partout sur le territoire, nous pourrons encore mieux comprendre et représenter les citoyens de Laval», a fait valoir l’élu de Laval-des-Rapides, M. Anthian.

Quant à son collègue de Souvenir-Labelle, M Coupal, il a soutenu l’«importance capitale pour la démocratie municipale» d’offrir différentes options politiques en vue des élections de 2017, mentionnant au passage «l’ouverture et la liberté d’expression» comme valeurs intrinsèques au parti.

Le parti est à plancher sur le processus qui guidera la sélection des candidats appelés à briguer les suffrages sous les couleurs du Parti Laval dans moins de 19 mois.

S’il n’en tenait qu’à Michel Trottier, la campagne à la chefferie battrait son plein à l’automne afin d’élire le candidat du parti à la mairie début novembre, soit un an avant l’appel aux urnes. D’ici là, le chef intérimaire et ses deux collègues au conseil municipal poursuivront leur «travail de vigie» à l’hôtel de ville, ont-ils assuré.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!