HALIFAX – Un résidant de la Nouvelle-Écosse conteste devant les tribunaux, lundi, une loi provinciale limitant les droits des individus atteints d’une déficience intellectuelle.

Landon Webb remet en question la législation de la province concernant les personnes inaptes, affirmant qu’elle enfreint ses droits et libertés.

Les parents du jeune homme de 25 ans soutiennent que leur fils a reçu un diagnostic d’autisme, qu’il a l’âge mental d’un enfant âgé entre 10 et 12 ans, qu’il présente des déficiences sur le plan développemental et qu’il est sujet à de graves crises d’anxiété et de sérieuses sautes d’humeur.

Le principal intéressé assure toutefois ne pas être inapte et réclame la possibilité de mener une existence normale.

L’avocate de M. Webb, Susanne Litke, a dit être ravie de la décision du gouvernement néo-écossais de ne pas s’opposer à la requête de son client et de modifier la loi.

Elle a cependant ajouté qu’il lui semblait nécessaire d’obtenir une solution juridique au problème de Landon Webb puisque la législation ne sera pas amendée avant au moins une autre année.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!