Chris Young Chris Young / La Presse Canadienne

CALGARY – Les commentaires du maire de Calgary, Naheed Nenshi, sur le service de covoiturage Uber seront étudiés par le commissaire à l’intégrité de la ville.

M. Nenshi utilisait récemment les services d’un compétiteur à Boston lorsqu’il a critiqué les vérifications d’Uber sur ses chauffeurs en utilisant des mots peu flatteurs pour décrire le président de la compagnie, Travis Kalanick.

«Ils sont honnêtement les pires personnes au monde. Je n’ai jamais fait affaire avec des gens comme ça avant», a lancé M. Nenshi, qui ne savait pas que le chauffeur diffusait la conversation en direct sur Internet.

Le maire s’est excusé au conseil de ville, qui a voté en faveur d’une motion envoyant la cause devant le commissaire à l’intégrité.

«J’ai agi un peu comme un idiot et je suis désolé pour ça, a-t-il dit. Je vaux plus que ça, et nous devrions tous être mieux que ça. C’est un peu gênant.

«Je ne blasphème jamais en public et c’est probablement la chose la plus méchante que j’aie dite. Ce n’était pas gentil et ce n’était pas civilisé. Je suis une meilleure personne que ça.»

M. Nenshi s’est défendu en affirmant qu’il n’avait révélé aucune information confidentielle lorsqu’il a dit au chauffeur qu’un individu avec des antécédents criminels avait passé les vérifications d’Uber sans problème.

«J’ai souvent dit avant que nous savions de manière anecdotique que quelqu’un était passé entre les mailles du filet d’Uber. Je pense que les habitants de Calgary méritent de savoir ça», a-t-il dit à l’extérieur du conseil.

«Ma connaissance du dossier se limite à ce que j’ai déjà dit au public. Je m’excuse d’avoir laissé planer qu’il y avait plus que ça.»

Il a souligné que la vraie question était de savoir pourquoi personne n’avait demandé comment la Ville connaissait cette information.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!