Ryan Remiorz/La Presse Canadienne

MONTRÉAL – Le transporteur américain Delta a confirmé jeudi l’achat de 75 appareils CS100, la plus importante commande jamais enregistrée pour des appareils du programme de la CSeries de Bombardier, qui a connu beaucoup de difficultés.

Quelques points saillants:

La CSeries: petit dernier des avions commerciaux de Bombardier, l’appareil a été conçu pour être plus silencieux et moins énergivore, ce qui en ferait le plus économique et le plus confortable des avions de sa catégorie — entre 108 et 130 passagers. L’étape du développement a été marquée par de nombreux retards et des milliards de dollars en dépassements de coûts.

L’enjeu stratégique: Delta, l’un des plus importants transporteurs au monde, devient ainsi le plus gros client de la CSeries. Cette commande pourrait fournir à Bombardier une validation internationale afin de mousser ses ventes à l’étranger, dans un marché largement occupé par Boeing et Airbus.

La commande: Delta achète 75 appareils CS100 et prend des options pour 50 autres avions CS100 ou CS300. La commande prévoit une certaine flexibilité — on pourrait notamment remplacer des CS100 par des CS300, plus gros. Les livraisons doivent débuter au printemps 2018.

La transaction: selon les prix du catalogue de Bombardier, la commande ferme de 75 avions vaudrait 5,6 milliards $ US, mais les gros transporteurs qui commandent beaucoup d’appareils peuvent habituellement négocier un meilleur prix. On ignore les termes précis de la commande de Delta mais le transporteur d’Atlanta a sûrement payé moins que le prix du catalogue.

Les autres clients: Swiss International doit recevoir en juin le tout premier CS100. Bombardier a signé une lettre d’intention avec Air Canada plus tôt cette année pour la livraison de 45 appareils CS300, avec des options pour 30 autres avions. Le carnet de commandes fermes de la C-Series atteint maintenant environ 300 appareils — et jusqu’à 800 si l’on tient compte des options et lettres d’intention.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!