Jonathan Hayward/THE CANADIAN PRESS

FOGO ISLAND, T.-N.-L. – Des tirs d’avertissement et des cris n’ont pas réussi à effrayer un ours polaire qui s’avançait dangereusement vers deux agents de la Gendarmerie royale du Canada, qui n’ont eu d’autre choix que de l’abattre.

L’animal a été tué alors qu’il sortait de l’eau, près de l’usine à poissons de Deep Bay, a indiqué le caporal Shaun Coady.

Le caporal Coady a relaté que l’ours marchait «très près de lui» et qu’il était «à distance d’attaque» s’il décidait de le charger.

Environ le quart de la communauté de 100 résidents s’était déplacé pour regarder la scène lorsque la nouvelle s’est ébruitée. La police s’est assurée que l’endroit était libre avant d’ouvrir le feu et l’incident s’est terminé en quelques minutes, a commenté Coady.

Melissa Waterman avait appelé les policiers après avoir aperçu l’animal par la fenêtre de son domicile situé près de l’usine à poissons aux environs de 9 h 30.

Mme Waterman a dit que l’ours semblait intéressé par les peaux de phoque attachées au quai.

«Ils n’avaient aucune autre option que de l’abattre», a-t-elle affirmé.

Selon elle, les policiers n’auraient pas pu permettre à l’ours de se promener sur l’île, qui compte une population d’environ 2400 personnes réparties dans 11 communautés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!