Archives Métro

HALIFAX – Les responsables d’une base militaire de Halifax ont bouclé l’établissement pendant une heure, lundi, après avoir été informés de la présence d’une personne armée.

L’établissement a rouvert ses portes vers 15 h 15, heure locale, alors qu’une enquête a déterminé qu’il n’y avait «aucune preuve» pour étayer les informations.

Le porte-parole de la base Shearwater et lieutenant de la Marine royale canadienne, Len Hickey, a indiqué que la police militaire avait travaillé avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) pour investiguer sur la possible menace.

Il s’agit du deuxième signalement de ce genre en deux semaines à la base Shearwater, qui avait fait l’objet des mesures de confinement le 26 avril dernier en lien avec un événement similaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!