TORONTO – Le Conference Board du Canada publie mardi une note de recherche évaluant l’impact des feux de forêt de Fort McMurray sur les économies de l’Alberta et du Canada.

L’organisme croit que les feux auront un impact légèrement négatif sur le produit intérieur brut (PIB) albertain global cette année mais qu’à l’échelle nationale, les répercussions économiques seront minimes.

La perte quotidienne moyenne de la production de pétrole s’élèvera à environ 1,2 million de barils par jour pendant 14 jours, ce qui se traduit par une perte d’à peu près 985 millions $ en PIB réel perdu. Cela représente 0,33 pour cent du PIB de l’Alberta et 0,06 pour cent du PIB canadien de 2016.

Les efforts de reconstruction, qui devraient ajouter environ 1,3 milliard $ au PIB réel de l’économie de l’Alberta en 2017, contribueront à 0,4 pour cent de la croissance globale, selon le Conference Board.

Pedro Antunes, économiste en chef adjoint au Conference Board, croit que le véritable coût de cette tragédie se mesure par ses conséquences sur la vie des gens et leurs moyens de subsistance, la perte de leurs maisons et de leurs effets personnels.

L’organisme prévoit qu’il y aura des pertes de production dans les sables bitumineux pendant quelques semaines et que l’ampleur des conséquences dépendra de la durée de l’interruption des activités.

Selon le Conference Board, la plupart des installations seront opérationnelles vers la mi-mai ou la fin du mois.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!