Janice Fletcher/THE CANADIAN PRESS Matthew de Grood

CALGARY – Les proches de cinq personnes poignardées à mort lors d’une fête dans une résidence privée à Calgary, il y a deux ans, ont pu prendre la parole, mardi, dans le cadre du procès du présumé meurtrier Matthew de Grood.

À la suite d’une entente peu habituelle entre les différentes parties, les membres des familles éprouvées ont obtenu la permission de rendre hommage aux disparus.

Ces témoignages ressemblent aux déclarations livrées par les victimes durant le prononcé de la sentence, mais n’ont aucun impact sur le verdict final.

Patty Segura a affirmé que son fils Jordan n’hésitait pas à aider de parfaits inconnus et distribuait des câlins gratuitement, alors que Miles Hong a dépeint son frère, Lawrence, comme quelqu’un ayant d’innombrables amis.

Kaitlin Perras, Josh Hunter et Zackariah Rathwell ont aussi été assassinés durant l’attaque survenue le 15 avril 2014 lors d’une fête célébrant la fin de la session universitaire.

Après une matinée forte en émotions, le procès a été ajourné jusqu’à mercredi, moment où la défense commencera à présenter ses arguments.

L’avocat de de Grood a dit avoir l’intention de faire valoir que son client n’était pas criminellement responsable des assassinats.

Le jeune homme âgé de 24 ans a admis avoir tué les cinq victimes, mais a plaidé non coupable à des accusations de meurtre prémédité.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!