MONTRÉAL – Le gouvernement libéral fédéral a présenté un projet de loi, mardi, qui inclut l’identité de genre et l’expression de genre dans la Loi canadienne sur les droits de la personne.

Voici quelques termes en lien avec la diversité des genres empruntés à un guide constitué par les organismes LGBT «The 519» et Santé arc-en-ciel Ontario:

— — —

Trans: Un terme arc-en-ciel qui décrit les gens ayant une diversité des genres et une expression des genres qui ne cadrent pas avec les idées reçues sur ce que c’est d’être une fille/femme ou un garçon/homme dans la société.

— — —

Diversité de genres: De plus en plus, l’expression «trans» est remplacée par «diversité des genres» pour reconnaître les limites linguistiques et culturelles du mot «trans» pour décrire tous les genres atypiques.

— — —

Transgenre: Réfère à une personne pour laquelle le sexe assigné à la naissance ne correspond pas à l’identité de genre.

— ——

Sexe non-conforme/variante de genre: Des individus qui ne respectent pas les stéréotypes de genre basés sur leur sexe à la naissance. Ils peuvent s’identifier et s’exprimer comme un «homme efféminé» ou une «femme masculine» ou comme un androgyne, à l’extérieur des catégories «garçon/homme» et «fille/femme».

— — —

Statistiques sur la transphobie:

L’Association canadienne pour la santé mentale affirme que «les personnes trangenres au Canada et aux États-Unis font état de fortes proportions de violence, d’harcèlement et de discrimination lorsqu’elles recherchent un logement, un emploi, des soins de santé ou des services sociaux».

— — —

Un sondage sur l’homophobie, la biphobie et la transphobie dans les écoles canadiennes, publié par le Egale Canada Human Rights Trust en 2011, a démontré que 74 pour cent des étudiants transgenres avaient signalé avoir été victimes d’harcèlement psychologique, alors que 25 pour cent des personnes interrogées avaient rapporté des cas de violence physique.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!