Isabelle Bergeron/TC Media

MONTRÉAL – Les différentes forces policières du Québec ont rappelé à l’ordre de nombreux conducteurs, piétons et cyclistes qui ne considéraient vraisemblablement pas le partage du réseau routier comme une priorité.

Entre le 9 et le 15 mai, elles ont mené une opération conjointe entièrement consacrée à cette question.

Durant ce laps de temps, elles ont distribué plus de 3000 constats d’infraction auprès de divers usagers de la route. Pour ne citer que deux exemples, certains d’entre eux ont reçu des contraventions car ils n’avaient pas respecté la priorité de passage alors que d’autres ont été punis parce qu’ils avaient choisi de faire abstraction d’un arrêt obligatoire.

En outre, toujours durant cette même période, quelque 300 initiatives de sensibilisation ont été menées. Pendant ces interventions, des conseils ont été prodigués et de l’équipement de sécurité a été offert aux personnes intéressées. Ainsi, des casques de bicyclette et des brassards réfléchissants ont été distribués.

Ces démarches de répression et d’éducation visaient à améliorer un bien triste bilan datant de 2014 — l’année des plus récentes données disponibles. À ce moment, 52 piétons et 11 cyclistes ont péri en raison de collisions survenues sur différentes artères de la province. De plus, durant cette même année, plus de 260 marcheurs et près de 90 amateurs de vélo ont subi des blessures graves alors qu’ils circulaient sur les routes du Québec.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!