Adrian Wyld/THE CANADIAN PRESS Dominic LeBlanc

WINNIPEG – Le gouvernement Trudeau confiera à un nouveau comité parlementaire, comme il l’avait promis, la tâche de superviser les activités de toutes les agences responsables de la sécurité nationale au pays. Et il tiendra aussi des consultations publiques pour réviser la Loi antiterroriste adoptée par le gouvernement conservateur en 2015.

Le leader du gouvernement libéral en Chambre, Dominic LeBlanc, a indiqué vendredi que le projet de loi visant la création du nouveau comité des Communes serait déposé avant la suspension des travaux pour l’été. Il espère que la législation pourra ensuite être adoptée rapidement au Parlement l’automne prochain.

M. LeBlanc a indiqué que ce nouveau comité parlementaire comprendrait des députés et des sénateurs des deux côtés de la Chambre. Le comité sera chargé de superviser les activités de 19 agences qui sont, de près ou de loin, responsables de la sécurité nationale, dont bien sûr le Service canadien du renseignement de sécurité et l’ultrasecret Centre de la sécurité des télécommunications.

Le leader parlementaire a aussi indiqué que le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, amorcerait bientôt l’examen public de la Loi antiterroriste des conservateurs de Stephen Harper.

Les libéraux avaient appuyé ce projet de loi mais ils avaient promis d’en abroger certains articles afin de maintenir un juste équilibre entre sécurité nationale et libertés individuelles. Les libéraux voulaient notamment resserrer la définition de «propagande terroriste» prévue dans la loi, et s’assurer que des manifestations et des organisations parfaitement légales ne puissent être considérées comme terroristes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!