Mario Beauregard/Métro Les porte-parole de Québec solidaire Françoise David et Andrés Fontecilla

En faisant le bilan du congrès marquant le 10e anniversaire de leur parti, dimanche, les porte-parole de Québec solidaire (QS) ont tenu à réaffirmer leur conviction indépendantiste.

Françoise David et Andrés Fontecilla semblaient vouloir rassurer les sceptiques à la suite du rejet par les militants, samedi, d’une proposition renforçant l’engagement du parti envers une démarche d’accession à la souveraineté.

«Ce qui a été réaffirmé, c’est l’idée d’élire au suffrage universel, après l’avènement d’un gouvernement solidaire, une assemblée constituante. Cette dernière a comme mandat la préparation d’une constitution pour le Québec», a expliqué Mme David.

Samedi matin, les militants au congrès ont dû se prononcer sur deux propositions, soit celle de mandater cette assemblée à préparer la constitution d’un Québec souverain, soit celle de lui donner un mandat ouvert. Au terme d’un vote serré, soit environ 45% versus 55%, les membres du parti ont choisi la deuxième option. Cette dernière reconduit, à peu de choses près, le plan qu’a le parti de gauche depuis 2009.

«Nous allons prôner très activement l’indépendance du Québec, mais c’est l’assemblée qui va décider si elle veut aller dans cette direction», a précisé M. Fontecilla.

«Le pari qu’on fait est que les gens vont choisir la souveraineté», a souligné Mme David.

Le chef du parti Option nationale, Sol Zanetti, s’est montré très déçu par la position des solidaires. «Ça semble vouloir répéter l’erreur du Parti québécois de demeurer flou sur l’engagement indépendantiste de peur de ne pas être capable de convaincre les gens d’embarquer là-dedans, a-t-il déclaré, déplorant que la convergence des partis souverainistes fasse ainsi du surplace. Il n’y a rien de plus convaincant que des gens qui sont convaincus et qui ont confiance en leur option.»

Notons que selon un sondage Léger-Le Devoir datant de février, environ 47% des électeurs de Québec solidaire voteraient contre la souveraineté du Québec si un référendum avait lieu aujourd’hui. Cette proportion est de 20% pour le Parti québécois.

Les porte-parole de QS ont aussi affirmé que leur parti continuait de se positionner résolument à gauche de l’échiquier politique. Les militants au congrès ont notamment précisé leurs objectifs de réduction des gaz à effet de serre, ont souligné la nécessité d’avoir un programme d’écofiscalité et ont reconnu l’importance de la croissance économique si elle est balisée par des critères «au service du bien commun».

Pouvoir
Québec solidaire sera en mesure de prendre le pouvoir d’ici 10 ans, ont estimé les porte-parole.

Françoise David et Andrés Fontecilla ont mentionné que la relève était importante au sein du parti. Ils visent une augmentation significative de leur députation aux élections de 2018, notamment à l’extérieur de Montréal.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!