LAVAL, Qc – Le conflit de travail du transport scolaire qui a soulevé l’ire la semaine dernière du chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, est maintenant réglé.

Le syndicat des Teamsters a annoncé dimanche soir, par voie de communiqué, que grâce à l’intervention d’un conciliateur, une entente de trois ans était intervenue entre la direction d’Autobus Yamaska et ses quelque 19 chauffeurs qui avaient été mis en lockout mercredi dernier.

Les élèves des commissions scolaires Eastern Township et Val des Serres se rendront donc à l’école en autobus scolaire, lundi matin.

La vérification avant départ, qui contribue à assurer le transport sécuritaire des écoliers, était au centre du litige entre les parties, tout comme les salaires. Or, le syndicat annonce que deux postes de vérificateurs syndiqués ont été créés et que de nouvelles normes de sécurité seront mises en place dans les prochains mois.

Les travailleurs obtiennent également la parité avec leurs confrères de P. Dorais Transport qui est, tout comme Autobus Yamaska, une filiale du transporteur Sogesco.

La semaine dernière, en quittant le Salon bleu de l’Assemblée nationale, M.Legault avait sommé la ministre du Travail, Dominique Vien, de se réveiller pour que les quelque 700 élèves des deux commissions scolaires touchés par le conflit chez Autobus Yamaska aient du transport scolaire.

La ministre n’avait pas apprécié le ton mais M.Legault était revenu à la charge, soutenant que c’était plutôt au gouvernement de s’excuser.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!