THE CANADIAN PRESS

EDMONTON – Les travailleurs qui tentent d’éteindre les incendies de forêt qui perdurent aux alentours de Fort McMurray, dans le nord de l’Alberta, craignent que les drones qui survolent la région perturbent le travail des pompiers.

Le haut responsable de la lutte contre ces incendies de forêt, Chad Morrison, a indiqué que les drones n’avaient pas posé problème pour le moment, mais qu’ils pourraient être dangereux.

Bien qu’ils soient petits, ces appareils peuvent se prendre dans les hélices d’avions ou d’hélicoptères.

Les conséquences d’un tel incident seraient importantes, selon Chad Morrison.

À son avis, les drones tentent d’obtenir des images aériennes de l’incendie.

La zone autour du brasier qui a forcé plus de 80 000 personnes à évacuer leur résidence fait toujours l’objet d’un espace aérien restreint, alors que le trafic est comparable à celui de l’aéroport d’une ville, souligne M. Morrison.

«Les impacts et conséquences pourraient être élevés, alors nous voulons être certains que les gens prennent l’avertissement au sérieux», a fait valoir Chad Morrison.

L’incendie est toujours présent dans un périmètre de 5800 kilomètres carrés. Les flammes ne brûlent toutefois plus sur la majeure partie de la superficie, selon ce qu’a précisé M. Morrison.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!