MONTRÉAL – Près de 35 000 employés du réseau de la santé et des services sociaux, dont leurs syndicats sont affiliés à la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ), ont finalement une nouvelle convention de travail, qui entrera en vigueur le 10 juillet.

Le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et le Syndicat québécois des employé(e)s de service (SQEES) ont signé la convention collective avec le gouvernement québécois après des mois de discussions sur les textes finaux, et plus d’un an de négociations jugées «difficiles».

Les syndicats se félicitent des gains «importants» obtenus, pour les employés du réseau, dont des préposés aux bénéficiaires et des employés d’entretien ou spécialisés.

Ils estiment avoir fait des gains, comme les mesures d’attractions et de rétention prévues pour une dizaine de corps de métiers dont les peintres, plombiers et électriciens (qui obtiennent une prime de dix pour cent), un meilleur mécanisme pour la sécurité d’emploi, et des mesures pour la conciliation travail-famille-étude.

Les deux groupes ont dit avoir eu un appui «solide» de l’ensemble des travailleurs du réseau.

Mais les hautes instances syndicales ont admis que le processus a été long, ardu et difficile avec le gouvernement Couillard.

Michel Jolin, secrétaire général du SQEES, a vivement déploré le dépôt tardif des mandats que le gouvernement donnait à ses négociateurs.

Selon lui, cette façon de faire s’est même répétée lors de la révision des textes finaux, pour s’assurer que chaque partie donne la même interprétation aux articles des conventions. M. Jolin a même qualifié cet exercice de «deuxième négociation».

L’entente de principe a été conclue en décembre.

La nouvelle convention collective est applicable rétroactivement au 1er avril 2015; elle se terminera le 31 mars 2020.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!