Jerret Raffety sage grouse. Jerret Raffety / The Associated Press

EDMONTON – Un oiseau traditionnel des Prairies recommence progressivement à proliférer dans les prés de l’ouest du Canada, deux ans après avoir été l’une des premières espèces à bénéficier d’une protection d’urgence de la part du gouvernement fédéral.

Le nombre de tétras des armoises a presque quadruplé depuis 2014, près de 80 mâles vivant maintenant dans le sud de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Le décret d’urgence — qui interdit la destruction de l’habitat naturel du volatile, prohibe la construction de nouvelles routes et contrôle le niveau de bruit — a été promulgué à la suite de procédures légales lancées par des groupes environnementaux.

Ce décret a lui-même donné lieu à des poursuites lorsqu’une compagnie du secteur de l’énergie de Calgary a traîné Ottawa en justice, soutenant que la mesure l’avait forcée à se mettre sous séquestre.

Jordan Ignatiuk de l’organisme Nature Saskatchewan a indiqué que les conditions météorologiques des dernières années avaient également contribué au rétablissement du tétras des armoises.

Cet oiseau est célèbre pour sa parade nuptiale, durant laquelle les mâles gonflent la poitrine, tambourinent sur le sol et dansent pour attirer les femelles.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!