Getty Images/iStockphoto

HALIFAX – Le ministère de la Justice de Nouvelle-Écosse conclut que le personnel de l’établissement correctionnel du Cap-Breton n’a pas respecté toutes les procédures dans le cas d’un détenu décédé de surdose 13 heures après avoir été incarcéré.

Dans sa révision des circonstances du décès, le ministère souligne que lorsque Jason Marcel LeBlanc, âgé de 42 ans, a été admis à l’établissement correctionnel, le 30 janvier dernier, le personnel n’a pas réclamé, comme il se devait, le formulaire de transfert sur l’état de santé du prévenu. Les agents correctionnels n’ont pas non plus demandé aux policiers qui accompagnaient M. LeBlanc pourquoi ils n’avaient pas en leur possession ce formulaire.

Par ailleurs, le ministère conclut que le personnel n’a pas suivi toutes les règles lors de la fouille à nu du prévenu, et que les agents n’ont pas effectué de rondes aux intervalles prévues par la procédure.

Selon le rapport, M. LeBlanc, arrêté pour non-respect des conditions, a été vu par une équipe de soins à son arrivée à l’établissement correctionnel, et son état ne montrait alors pas de signes de détérioration ou de problèmes de santé.

Le ministère indique qu’aucun objet de contrebande n’a été découvert sur M. LeBlanc. Des images prises par des caméras de surveillance dans la cellule laissent cependant croire que le détenu aurait consommé une drogue illégale contenue dans un sachet glissé dans une cavité corporelle.

Le rapport du ministère de la Justice rappelle qu’en vertu des lois provinciales, les agents correctionnels ne sont pas autorisés à effectuer un examen des cavités corporelles.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!