HALIFAX – Un homme de la Nouvelle-Écosse qui conteste la Loi sur les personnes inaptes a remporté une victoire majeure, alors que la province a déclaré la loi invalide.

Landon Webb s’est battu pour faire tomber les limites imposées à ses droits en tant que personne vivant avec une déficience intellectuelle et pour que soit révoqué son statut de personne «mentalement inapte».

Lors d’une audience en Cour supérieure de la Nouvelle-Écosse, mardi, les avocats de la province ont déclaré que des articles de la loi étaient inconstitutionnels et que cette loi serait donc suspendue pour un an pendant que de nouvelles dispositions seront rédigées.

M. Webb a aussi été déclaré mentalement apte, bien qu’il ait besoin d’une certaine supervision.

L’avocate des parents du jeune homme a déclaré qu’ils abandonnaient la garde légale de leur fils.

Jeanne Desveaux a ainsi fait valoir que son état s’était amélioré au point qu’un gardien n’est plus nécessaire.

Les avocats de M. Webb demandent une compensation de 25 000 $ à la province, plaidant que la façon dont il a été traité par la loi a violé ses droits consentis par la Charte.

La cause de Landon Webb a attiré l’attention en octobre dernier après qu’il a quitté un centre de réadaptation pendant plusieurs semaines, a été retrouvé sain et sauf à Edmonton puis est rentré en Nouvelle-Écosse, où il a fait des apparitions dans des médias locaux affirmant qu’il n’est pas inapte.

Ses parents ont déclaré que leur fils fonctionnait comme un jeune de 10 ou 12 ans, mais il a contesté cette conclusion et déposé la contestation de la loi en espérant être libre de vivre une vie normale.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!