OTTAWA – Statistique Canada révèle que le taux d’agressions sexuelles chez les Autochtones était près de trois fois celui observé chez les non-Autochtones en 2014.

Dans son plus récent article, «La victimisation chez les Autochtones au Canada», le bureau fédéral de la statistique indique qu’il a recensé 58 incidents d’agressions sexuelles pour 1000 répondants autochtones, comparativement à 20 pour 1000 chez les non-Autochtones.

Par ailleurs, les Autochtones étaient deux fois plus nombreux que les non-Autochtones à avoir été victimes de violence conjugale au cours des cinq années précédentes.

Statistique Canada note aussi qu’en 2014, 28 pour cent des Autochtones de 15 ans et plus (environ 275 000 personnes) ont indiqué que leur ménage ou eux-mêmes avaient été victimes, au cours des 12 mois précédents, d’au moins un des huit types de crimes mesurés par l’Enquête sociale générale sur la victimisation.

Cette proportion était plus élevée que celle observée chez les non-Autochtones (18 pour cent), mais en baisse par rapport à cinq ans plus tôt (38 pour cent en 2009).

L’Enquête sociale générale sur la victimisation se penche sur huit types de crimes: l’agression sexuelle, le vol qualifié, les voies de fait, le vol de biens personnels, l’introduction par effraction, le vol de véhicules à moteur ou de leurs pièces, le vol de biens du ménage, et le vandalisme. En 2014, l’enquête a permis d’interroger 33 127 répondants dans les provinces et 2040 répondants dans les territoires.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!