Atalante Richard Henry Bain

Un enregistrement audio et vidéo de Richard Henry Bain expliquant ses agissements du 4 septembre 2012 a été présentée mardi au procès sur l’attentat survenu au Métropolis. Cette preuve, ainsi qu’une partie du contenu du profil Facebook de l’accusé ont été présentés par Christian Dumas, un policier de la Sûreté du Québec (SQ) spécialisé en informatique venu témoigner.

Au treizième jour du procès, le jury a entendu deux vidéos contenant des extraits audio de l’accusé. Une de ces vidéos contenait un retour sur les événements: «Mon nom est Richard Henry Bain. Je veux dire, honnêtement, que je suis allé au Métropolis le 4 septembre 2012; j’y suis allé pour que Marois soit incapable de faire son discours ou d’avoir sa fête de célébration.» L’accusé affirme qu’il n’y était pas pour blesser qui que ce soit mais concède que ça a finit en tragédie, ce qu’il dit regretter.

Projet montréalais
Sur le même enregistrement, Bain soumet un projet de société pour les montréalais. Il déclare que Montréal devrait se séparer du Québec par référendum, pour se séparer des «séparatistes» et devenir une province bilingue.

Bain se décrit comme étant un «homme de Dieu» et conclu en bénissant les auditeurs.

Téléchargement en détention
Un élément surprenant de ladite vidéo est qu’elle a été téléchargée le 12 avril 2013, alors que Richard Henri Bain se situait au centre de détention de Rivière-des-Prairies.

Lors du contre-interrogatoire, le témoin s’est fait questionner sur la possibilité de piratage de compte Facebook. Il a affirmé qu’il y avait de plus en plus de piratage d’ordinateurs, mais pas nécessairement davantage de piratage de comptes Facebook.

À la suite de ce témoignage, le jury a entendu des résidants du village La Conception où Bain possédait un chalet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!