Getty Images

MONTRÉAL – Les individus qui sont obèses au début de l’âge adulte sont ensuite plus susceptibles de souffrir de sclérose en plaques, selon des chercheurs de l’Hôpital général juif de Montréal.

De précédentes études d’observation avaient témoigné de l’existence possible d’un tel lien.

Les chercheurs canadiens et leurs collègues britanniques ont constaté que les individus dont l’indice de masse corporelle passe de «surpoids» à «obésité» augmentent d’environ 40 pour cent leur risque de souffrir de sclérose en plaques.

Les chercheurs rappellent que la sclérose en plaques se manifeste habituellement vers l’âge de 30 ans, ce qui pourrait fournir une nouvelle motivation à combattre l’obésité chez les jeunes.

La sclérose en plaques est une maladie neurologique dégénérative dont les causes sont mal connues, même si on sait qu’elle est probablement de nature immunitaire.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal médical PLOS Medicine.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!