OTTAWA – Le gouvernement fédéral a annoncé, mercredi, qu’il interdisait la vente, l’importation et la fabrication de lits d’enfant dont l’un des côtés est abaissable.

Cette nouvelle réglementation — qui entrera en vigueur le 29 décembre — réduira le risque de blessures ou de mort chez les nourrissons et les jeunes enfants, a fait valoir Santé Canada par voie de communiqué.

Depuis janvier 2000, 104 incidents ont été rapportés. Santé Canada déplore la mort d’un enfant, alors que huit autres ont subi des blessures et qu’un autre a souffert d’une commotion cérébrale.

Ces lits, qui sont interdits aux États-Unis, ont presque disparu du marché canadien ces dernières années. Santé Canada note toutefois que certains commerçants pourraient encore en détenir en stock. Des lits à côté abaissable pourraient aussi être revendus de seconde main ou être dénichés dans des ventes-débarras.

Toute publicité visant à faire la promotion de ces lits sera également proscrite avec l’entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Selon Santé Canada, les exigences canadiennes relatives à la sécurité des lits d’enfant, berceaux et moïses sont parmi les plus strictes au monde.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!