SAINT-JEAN, – L’avocate d’une clinique d’avortement de Terre-Neuve-et-Labrador a indiqué qu’une entente avait été conclue pour empêcher les manifestants de s’avancer à moins de 40 mètres de l’établissement de Saint-Jean.

Me Lynn Moore a révélé que la clinique Athena Health en est arrivée à un accord mardi à la Cour suprême de Terre-Neuve-et-Labrador avec deux manifestants nommés et «des personnes non connues».

L’avocate a précisé que l’entente délimite une zone tampon de 40 mètres de rayon autour de la clinique et qu’elle proscrit les manifestants de prendre des images photos ou vidéos des patientes ou des médecins.

Le ministre de la Justice de la province, Andrew Parsons, a récemment annoncé qu’il planifiait déposer une loi à l’automne pour établir ce type de zone tampon autour des établissements de santé.

Me Moore a mentionné que la clinique Athena Health a été encouragée par l’annonce de M. Parsons, mais qu’elle ne pouvait attendre jusqu’à l’automne puisque la simple annonce de cette possible nouvelle loi a accru les manifestations menées par des militants antiavortement.

Elle a ajouté que le propriétaire de la clinique avait déclaré que ce sera la première fois en 26 ans que les clientes et le personnel de la clinique pourront avoir accès à l’établissement sans craindre d’être intimidés, menacés ou harcelés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!