EDMONTON – Uber Canada affirme que la nouvelle réglementation du gouvernement de l’Alberta relativement aux entreprises émergentes du transport urbain pourrait ouvrir la voie à une reprise de ses activités dans la province.

Le gouvernement néo-démocrate a annoncé, mardi, la mise en place d’une police d’assurance complémentaire à celle des conducteurs, qui ne s’appliquerait que lors du transport de passagers.

Les entreprises telles que Uber ou TappCar devraient fournir jusqu’à 2,0 millions $ en responsabilité civile dans le cadre de ce règlement.

L’assureur Intact Corporation financière (TSX:IFC) affirme qu’il offrira une couverture aux chauffeurs albertains à compter de vendredi et qu’il souhaite faire de même au Québec et en Ontario plus tard cette année.

Selon un porte-parole d’Intact Corporation financière, Karim Hirji, l’assurance sera en vigueur dès qu’un transport est accepté par l’entremise de l’application mobile et jusqu’à ce que le passager soit débarqué du véhicule.

Uber avait cessé ses activités à Edmonton et à Calgary au printemps dernier à la suite d’un conflit quant aux exigences de la province et des Villes par rapport aux assurances et aux permis.

Pour l’entreprise albertaine TappCar, la nouvelle réglementation ne pose aucun problème à condition que la concurrence y soit également soumise.

En vertu du plan de réglementation albertain, les chauffeurs d’Uber doivent posséder un permis de classe 1, 2 ou 4 et se soumettre à une vérification de leurs antécédents judiciaires.

Uber n’a toujours pas fixé de date relativement à la reprise de ses activités en Alberta.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!