REGINA – L’Université de Regina fait face à de possibles atteintes à la protection des données personnelles après que trois de ses ordinateurs eurent été impliqués dans une cyberattaque, la semaine dernière.

La directrice générale des communications de l’établissement, Kim McKechney, a indiqué que l’incident avait immédiatement été isolé et que les ordinateurs ciblés avaient été retirés du réseau de l’université.

Aucun élément n’indique que des informations personnelles ont été utilisées de façon malveillante à la suite de l’attaque informatique.

Mais puisqu’il s’agit d’une possibilité, l’Université de Regina prend la situation très au sérieux par le biais d’une enquête, a précisé Kim McKechney.

Un expert en criminalité numérique sera mandaté afin d’analyser les données potentiellement à risque pour déterminer à quelles informations les pirates informatiques ont eu accès.

L’Université de Calgary a pour sa part payé une rançon de 20 000 $ le mois dernier après avoir été la cible d’une cyberattaque. L’établissement voulait s’assurer de pouvoir récupérer des données de recherche importantes.

Une vice-présidente de cet établissement, Linda Dalgetty, a dit que rien n’avait permis de conclure que des données confidentielles avaient été rendues accessibles au public.

Elle a admis que la situation était malheureuse, mais a ajouté que l’université ne pouvait pas risquer de perdre des données aussi importantes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!