The Associated Press Elie Wiesel

OTTAWA – Plusieurs Canadiens pleurent la mort de l’écrivain Elie Wiesel, survivant de la Shoah et lauréat du prix Nobel de la paix.

Sur les réseaux sociaux, des Canadiens bien connus ont rendu hommage à Elie Wiesel, qui s’était fait le défenseur des victimes de la violence et de l’oppression partout dans le monde.

Sur Twitter, le premier ministre Justin Trudeau a écrit qu’«Elie Wiesel a toujours gardé bien vivant le souvenir de l’Holocauste, pour le bien de l’humanité».

«À nous, désormais, de porter ce flambeau», a-t-il ajouté.

L’ancien premier ministre Stephen Harper s’est dit «profondément attristé» d’apprendre le décès d’Elie Wiesel à l’âge de 87 ans. «Le monde a perdu un grand défenseur de la dignité humaine», a-t-il écrit.

Né en Roumanie, Elie Wiesel avait été déporté avec sa famille au camp d’Auschwitz, puis de Buchenwald, avant d’être libéré en 1945. Dans son livre «La Nuit», il racontait son expérience dans les camps de concentration nazis.

En tant qu’universitaire et militant politique, Elie Wiesel avait déjà fait entendre sa voix au Canada.

En 2012, il s’était joint à plusieurs leaders religieux juifs pour dénoncer les coupes du gouvernement fédéral dans les soins de santé pour les demandeurs du statut de réfugié.

Dans une lettre qu’il avait envoyée au gouvernement conservateur de l’époque, obtenue par le «Globe and Mail», il écrivait: «Aujourd’hui comme hier, un pays est jugé par son attitude envers les réfugiés.»

Elie Wiesel était venu au Canada plusieurs fois. Il s’était notamment exprimé lors d’un rassemblement de jeunes à Toronto en 2009.

Une vidéo disponible sur YouTube le montre en train de parler de la paix devant des milliers d’enfants et d’adolescents.

«Votre liberté ne devrait jamais être aux dépens d’une personne qui n’est pas libre… Ne permettez pas que votre espoir repose sur le désespoir d’une autre personne», avait-il dit.

La mort d’Elie Wiesel a été annoncée samedi, mais aucun détail n’a été divulgué.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!