Jeff McIntosh Rachel Notley. Jeff McIntosh / La Presse Canadienne

CALGARY – La première ministre de l’Alberta soutient que le Nouveau Parti démocratique (NPD) n’a pas l’intention de changer son plan de match en vue des prochaines élections, même si les deux partis de droite devaient fusionner dans cette province.

Rachel Notley a indiqué lundi que son parti n’a pas l’intention de modifier sa stratégie dans l’éventualité où l’ex-ministre fédéral Jason Kenney réussirait à unifier les deux partis de la droite provinciale — les progressistes-conservateurs et le Wildrose.

Le NPD a mis fin l’an dernier à 43 ans de règne sans partage des conservateurs en Alberta. Le NPD a alors récolté 41 pour cent des voix, les conservateurs, 28 pour cent et le Wildrose, 24. Jason Kenney, député fédéral à Calgary, veut maintenant diriger le Parti progressiste-conservateur albertain puis réaliser une fusion avec le Wildrose, afin de ne plus diviser le vote de la droite et de barrer ainsi la route aux néo-démocrates en 2019.

Participant au traditionnel «déjeuner du premier ministre» au Stampede de Calgary, lundi matin, Mme Notley a rappelé que d’ici le prochain scrutin, le NPD continuera à concentrer ses efforts de persuasion auprès des Albertains qui partagent des valeurs néo-démocrates.

Selon la première ministre, les politiciens qui, comme M. Kenney, quittent l’Alberta puis y reviennent plusieurs années plus tard sont souvent déconnectés des préoccupations réelles de la population.

M. Kenney a été élu député du Parti réformiste à Ottawa en 1997, puis réélu sans interruption depuis, sous la bannière allianciste puis conservatrice. Il a connu en 2003 l’unification de la droite fédérale: l’Alliance canadienne et le Parti progressiste-conservateur ont fusionné pour donner naissance au Parti conservateur du Canada, qui a gouverné le pays de 2006 à 2015.

«À titre de première ministre de la province, je m’efforce de gouverner sur la base des valeurs que j’ai présentées aux Albertains lors du dernier scrutin, des valeurs auxquelles ils ont adhéré», a soutenu Mme Notley, lundi. «Lors du prochain scrutin, peu importe le nombre de partis qui auront surgi, disparu, fusionné ou amorcé un pas de deux, nous ferons campagne de toute façon sur notre bilan, le même programme que les Albertains ont choisi lors des dernières élections, et c’est là-dessus que je concentre mes efforts.»

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!