Adrian Wyld/THE CANADIAN PRESS Le ministre de l'Immigration John McCallum

OTTAWA – Parmi les plus de 500 réfugiés syriens accueillis au Canada par le précédent gouvernement conservateur ne figuraient que trois Yézidis, indique un audit.

Cette donnée semble donner raison aux libéraux qui affirment que le gouvernement Harper n’est pas tellement venu à l’aide des Yézidis, un peuple kurde vivant dans le nord de l’Irak.

À la demande des conservateurs, le comité sur la citoyenneté et l’immigration de la Chambre des communes se réunit cette semaine pour étudier des mesures possibles pour la protection des groupes vulnérables comme les Yézidis.

En juin, une commission d’enquête de l’ONU a déclaré que le groupe armé État islamique, qui contrôle une grande partie de leur territoire, était en train de commettre un génocide contre les Yézidis. Dans son rapport, elle a indiqué que les femmes et les filles étaient entretenues comme esclaves sexuelles, tandis que les garçons étaient endoctrinés et utilisés dans les combats.

Les conservateurs exercent des pressions auprès du gouvernement pour qu’il se porte au secours de ce peuple, mais plusieurs députés libéraux ont accusé leurs adversaires de ne pas avoir aidé les Yézidis quand ils étaient eux-mêmes au gouvernement.

Des fonctionnaires de l’Immigration ont aussi affirmé au comité que les Yézidis ne figuraient pas parmi «les domaines d’intérêt» définis par le gouvernement conservateur dans sa politique d’accueil aux réfugiés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!