TORONTO — Un Canadien serait soupçonné d’avoir fomenté la tentative de coup d’État ratée en Turquie, selon un ami de la famille.

Davud Hanci, un résidant de Calgary et un imam aux services correctionnels du Canada et de l’Alberta, aurait été arrêté avec sa famille en Turquie.

M. Hanci se serait rendu en Turquie le 13 juillet pour y passer ses vacances et visiter son père avec sa famille, selon Malik Muradov.

M. Muradov affirme que la femme de M. Hanci a appelé sa famille au Canada alors qu’ils étaient en détention et ils n’ont pas redonné de nouvelles, depuis. Mais le nom de M. Hanci serait apparu dans les médias turcs relativement à la tentative de coup d’État.

Les médias turcs prétendent que l’homme — qui détient les nationalités canadienne et turque — est originaire de la Pennsylvanie et qu’il travaillait avec l’imam Fethullah Gulen, un fervent critique du président Recep Tayyip Erdogan qui est maintenant exilé aux États-Unis.

Une porte-parole d’Affaires mondiales Canada a indiqué que le ministère était «au courant qu’un Canadien avec la double nationalité était détenu en Turquie» et que les représentants consulaires du Canada étaient prêts à aider si nécessaire.

La Turquie a décrété l’état d’urgence pour une période de trois mois sur son territoire à la suite des événements du 15 juillet. Les autorités ont arrêté et congédié des dizaines de milliers de personnes oeuvrant notamment dans l’armée, le secteur judiciaire et le système d’éducation.

Les dirigeants turcs accusent les sympathisants de Fethullah Gulen d’avoir infiltré les organismes gouvernementaux pour planifier le coup d’État.

Fethullah Gulen a nié toute implication dans la tentative de coup d’État.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!