MONCTON, N.-B. — Un groupe qui prétend représenter les droits des anglophones du Nouveau-Brunswick a fait installer un panneau publicitaire à Moncton pour annoncer la tenue d’une séance publique d’information dans un amphithéâtre de la ville, le 11 août, en soirée.

Le site internet de l’Anglophone Rights Association of New Brunswick (ARANB) ne précise pas la teneur de ce qui sera communiqué à cette assemblée, qui aura lieu au Centre communautaire Crossman-Aréna Kay.

Ce groupe formé il y a un peu plus d’un an s’attarde à la lutte des anglophones unilingues du Nouveau-Brunswick, qui se plaignent d’entraves de plus en plus nombreuses à leur employabilité et à leur croissance.

Il cherche aussi à promouvoir de bonnes relations avec les autres communautés linguistiques de la province.

Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue du Canada, mais selon des données de 2011 de Statistique Canada, 57,7 pour cent des quelque 739 900 habitants de la province ne parlent que l’anglais.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!