Getty Images L’équipe de Game of Thrones célèbre sa deuxième victoire de suite dans la catégorie Meilleure série dramatique.

Game of Thrones n’est peut-être repartie qu’avec trois prix hier soir aux Emmy, mais elle a gagné le trophée le plus important.

L’émission fantastique tirée de l’univers de George R.R. Martin, qui était en nomination 23 fois, a été sacrée Meilleure série dramatique en plus d’être récompensée pour l’écriture et la réalisation. Elle est aussi devenue la série dramatique ou humoristique la plus récompensée à la grande fête de la télé américaine, avec 38 trophées. Frasier détenait l’ancien record, avec 37.

Du côté série humoristique, l’honneur est allé à Veep. Les deux prix les plus prestigieux ont été remis à des séries diffusées à HBO.

La Canadienne Tatiana Maslany a été sacrée Meilleure actrice dans une série dramatique pour sa performance dans la série de science-fiction Orphan Black. Il s’agit de sa première victoire aux Emmy. Chez les gars, le travail de Rami Malek dans Mr. Robot a été souligné.

The People vs O.J. Simpson s’est également démarquée, avec cinq prix, dont celui de la meilleure mini-série.

La course à la présidence des États-Unis allait inévitablement retenir l’attention, hier. L’animateur de la soirée, Jimmy Kimmel, a lancé la première salve en direction du candidat républicain. «Sans la télé, est-ce que Donald Trump serait un candidat à la présidence? Non. Il serait tranquillement chez lui à se frotter sur sa femme pendant qu’elle fait semblant de dormir.»

Mais le meilleur jab est venu de la bouche de Julia Louis-Dreyfus, gagnante pour une cinquième année de suite du prix de la Meilleure actrice dans une série humoristique pour son rôle dans Veep. «Je veux m’excuser personnellement pour le climat politique actuel, a-t-elle lancé. Je pense que Veep a détruit le mur entre l’humour et la politique. Au départ, notre série était une satire politique, mais elle ressemble maintenant davantage à un documentaire peu réjouissant. Je promets de reconstruire ce mur et de forcer le Mexique à en défrayer les coûts.»

«La télé peut nous faire rire, nous faire pleurer et, dans certains moments de Game of Thrones, nous pousse à nous masturber.» –Jimmy Kimmel, animateur de la soirée, faisant référence à la nudité, très importante, dans la série.

Diversité
La diversité au sein des nominations des Emmy avait été saluée avant la cérémonie. Jeffrey Tambor, gagnant du prix du Meilleur acteur dans une série humoristique pour sa performance dans la série d’Amazon Transparent, a profité de sa victoire pour faire la promotion de cette diversité. Il a fait un appel senti à tous les bonzes de l’industrie télévisuelle et cinématique, les enjoignant à faire de la place à la communauté trans dans leur production. «Je ne serais pas mécontent si j’étais le dernier homme cisgenre à jouer le rôle d’une femme transgenre à la télévision», a-t-il plaidé.

Meilleurs moments
La distribution de sandwiches au beurre de peanut et à la confiture par les enfants de Stranger Things a été un des moments mignons de la soirée. Plusieurs des sacs à lunch, «préparés» par la mère de Jimmy Kimmel, contenaient une note, dont une très flatteuse lue avec enthousiasme par Amy Schumer… jusqu’à ce qu’elle se rende compte que le petit mot était en fait destiné à Amy Poehler.

La défaite de Kimmel dans la catégorie de la Meilleure émission de variétés (le prix est allé à Last Week Tonight With John Oliver) a aussi été soulignée de façon rigolote quand Matt Damon, impliqué dans un long running gag avec l’animateur de Jimmy Kimel Live sur ABC, est venu se moquer de son ami sur scène. «Tu es vraiment un gros perdant.»

Malgré «l’humiliation», Kimmel s’est plutôt bien débrouillé à la barre d’une soirée réussie.

Quelques gagnants

  • Meilleure série télévisée dramatique. Game of Thrones
  • Meilleure série télévisée humoristique. Veep
  • Meilleur acteur dans une série télévisée dramatique. Rami Malek (Mr. Robot)
  • Meilleure actrice dans une série télévisée dramatique. Tatiana Maslany (Orphan Black)
  • Meilleur acteur dans une série télévisée humoristique. Jeffrey Tambor (Transparent)
  • Meilleure actrice dans une série télévisée humoristique. Julia Louis-Dreyfus (Veep)
  • Meilleur acteur de soutien dans une série télévisée dramatique. Ben Mendelsohn (Bloodline)
  • Meilleure actrice de soutien dans une série télévisée dramatique. Maggie Smith (Downton Abbey)
  • Meilleur acteur de soutien dans une série télévisée humoristique. Louie Anderson (Baskets)
  • Meilleure actrice de soutien dans une série télévisée humoristique. Kate McKinnon (Saturday Night Live)
  • Meilleure mini-série. The People v. O.J. Simpson: American Crime Story

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus