Chuck Zlotnick Anna Kendrick et Ben Affleck dans The Accountant

Christian Wolff (Ben Affleck) est un génie des maths qui travaille pour certaines des organisations criminelles les plus dangereuses du monde. Il est le pivot du scénario complexe de The Accountant (Le comptable), film scénarisé par Bill Dubuque (The Judge) qui mêle mystère, action, drame familial, difficultés psychologiques et humour noir. Métro a recueilli quelques citations de son réalisateur et de ses comédiens.

Donner son maximum
«Ce film est comme un casse-tête – littéralement, à cause du rôle que joue le puzzle dans l’histoire, et métaphoriquement, vu toutes les prestations d’acteurs qui s’emboîtent comme les pièces d’un casse-tête et dont le résultat est le portrait complet. Si un acteur ne donnait pas son maximum, tout s’écroulait.»
Ben Affleck, qui joue Christian Wolff, un comptable atteint du syndrome d’Asperger

Découvertes
«Dana est celle qui remarque que quelque chose ne tourne pas rond avec les finances de la compagnie Living Robotics, qui crée des prothèses innovatrices. Elle est un peu déçue quand Wolff arrive et accapare l’investigation, laissant de côté ses découvertes à elle. Pas qu’elle soit ambitieuse, mais elle veut s’engager.»
Anna Kendrick, à propos de son rôle d’une comptable fascinée par les chiffres

Apparences trompeuses
«Le scénario a plusieurs facettes : il est complexe, intelligent, un vrai puzzle. C’est un film qui nous fait découvrir la réalité des gens atteints du syndrome d’Asperger. Les choses n’y sont pas toujours comme elles semblent. C’est une des raisons principales pour lesquelles les gens vont au cinéma.»
J.K. Simmons, qui joue l’agent du département du Trésor Raymond King, lequel nourrit des soupçons – et de l’admiration – à l’égard du personnage joué par Ben Affleck

Syndrome d’Asperger
«Ben et moi avons fait beaucoup de recher­ches sur le syndrome d’Asperger : lu des livres, vu des documentaires, écouté des podcasts, rencontré des gens. Et ce que nous avons appris, surtout, c’est que chaque cas est différent. Quels que soient les obsessions, les intérêts, le comportement de chacun, tout est différent.»
Gavin O’Connor, réalisateur du film The Accountant

The Accountant
En salle le 14 octobre

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!