Collaboration spéciale Fuocoammare, par-delà Lampedusa, film d’ouverture des RIDM

Les Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM) dévoilaient mercredi les 128 films composant sa programmation, notamment dans quatre sections compétitives.

Parmi les 11 longs métrages en compétition internationale, on retrouve notamment des œuvres portant sur le conflit israélo-palestinien (Mixed Feelings de Guy Davidi), la crise migratoire actuelle (les films The Great Wall de Tadhg O’Sullivan et Havarie de Philip Scheffner) et le trafic humain au Mexique (Tempestad de Tatiana Huezo).

Du côté des 10 longs métrages en compétition nationale, notons Quebec My Country Mon Pays, avec lequel le documentariste John Walker tente de comprendre les racines de la division entre francophones et anglophones dans le Québec actuel, et Angry Inuk, grâce auquel le réalisateur Alethea Arnaquq-Baril veut entendre le point de vue des Inuit sur la chasse aux phoques.

Mentionnons également que des présentations spéciales auront lieu hors compétition, avec entre autres David Lynch: The Art Life de Rick Barnes, Olivia Neergaard-Holm et John Nguyen, dans lequel le célèbre cinéaste dévoile les origines de sa vie créative. On notera également une rétrospective consacrée au cinéaste politique Pierre-Yves Vandeweerd.

La 19e édition des RIDM se tiendra du 10 au 20 novembre. Rappelons qu’elle s’ouvrira avec Fuocoammare, par-delà Lampedusa de Gianfranco Rosi, alors qu’en clôture, c’est le film Un journaliste au front de Santiago Bertolino qui sera projeté.

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus