Julie Artacho/Alto Dominique Fortier

Dominique Fortier a remporté mardi le prix littéraire du gouverneur général pour son roman Au péril de la mer.

Le roman de l’auteure native de Québec et résidante d’Outremont a été préféré aux titres finalistes de Martine Delvaux, Anaïs Barbeau-Lavalette, Daniel Grenier et Hugues Corriveau.

On retrouve parmi les lauréats des autres catégories: Le poème est une maison de bord de mer, de Normand de Bellefeuille (Poésie), Inflammation du verbe vivre, de Wajdi Mouawad (Théâtre), Amerindia: essais d’ethnohistoire autochtone, de Roland Viau (Essai), Hare Krishna, de François Gilbert (Littérature jeunesse – texte), Grand-père et la Lune, de Stéphanie Lapointe et Rogé (Littérature jeunesse – illustré), La destruction des Indiens des Plaines: maladies, famines organisées, disparition du mode de vie autochtone, de Catherine Ego (Traduction).

Du côté anglophone, c’est Do Not Say We Have Nothing, de la montréalaise Madeleine Thien, qui a obtenu les honneurs dans la catégorie Romans et nouvelles.

Chaque gagnant reçoit une bourse de 25 000$. Les éditeurs des livres gagnants reçoivent quant à eux 3000$ pour faire la promotion des titres qui ont remporté les prix.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!