Cette semaine, l’équipe de Métro a écouté les derniers albums de Duchess Says, Marcie, Martha Wainwright et Michael Bublé.

  Expérience libre
Duchess Says
Sciences nouvelles    
Note: note critiques cd 4sur5

Si son plus récent album s’appelle Sciences nouvelles, Duchess Says n’est pas tombé dans la rigueur froide pour autant. Le long jeu est davantage un monstre de Frankenstein bien fichu. Des beats hyper accrocheurs, l’énergie de la chanteuse Annie-Claude Deschênes, ben de l’imagination et pouf! On baisse le levier, l’électricité générée par un éclair rentre dans le tas et en ressort un ensemble superbe dans sa diversité. Que ce soit pour les pièces instrumentales comme Poubelles, la solide gifle sur les tympans qu’est Pink Coffin ou la presque grunge Negatives Toughts, Sciences nouvelles mérite notre attention.  – Mathieu Horth-Gagné

 Agréable
Marcie
Montréal est en cendres
Note: •••½

L’amour, toujours l’amour. C’est le thème principal des quatre chansons de Mont­réal est en cendres, le nouvel EP de Marcie. Les quatre chansons sont vraiment agréables à écouter, tellement qu’on en aurait pris une dizaine d’autres. La chanteuse a une voix douce un brin mélancolique qui se marie à la perfection à ses ballades (parfois langoureuse, comme Puisque). Son style se rapproche beaucoup de la chanson française par ses paroles à peine plus chantées que parlées ainsi que par ses airs vintage et son ambiance sixties. On attend la suite avec impatience.  – Virginie Landry

 En famille
Martha Wainwright
Goodnight City
Note: •••

La musique a toujours été une affaire de famille chez les Wainwright et cet album n’y échappe pas. Martha Wainwright, qui ne s’est jamais abstenue d’écrire (honnêtement et parfois brutalement) au sujet de sa vie privée, chante encore une fois des chansons très personnelles, bouleversantes et/ou entraînantes. Trois sont d’ailleurs dédiées à ses fils : Franci, Window et la jolie Francis, qui a pour sa part été écrite par Rufus, son frère. Plusieurs autres titres lui ont été offerts par des collaborateurs et cela lui fait un très grand bien puisque la chanteuse semble retrouver a fougue d’autrefois, celle des premiers albums.  – Virginie Landry

 Voix de velours
Michael Bublé
Nobody but me
Note: •••

On va se le dire, Michael Bublé suinte la quétainerie. Cela dit, est-ce une mauvaise chose? Peut-être pas! Les fans du crooner canadien seront ravis de ce premier opus entièrement produit par le bellâtre à la voix veloutée. Ce neuvième album studio comprend de charmantes reprises (On an Evening in Roma de Dean Martin) et quelques chansons originales, dont la pièce-titre, où Tariq Trotter (alias Black Thought) du groupe The Roots rappe un couplet. Oui, oui! Notre plaisir coupable : son duo pop avec Meghan Trainor sur l’entraînante Someday (coécrite avec Harry Styles de One Direction).  – Rachelle McDuff

Aussi dans Culture :

blog comments powered by Disqus