Collaboration spéciale Natasha Lyonne et Judy Grier dans Addicted to Fresno, présenté au festival image + nation.

Cette semaine, on craque pour…le festival image+nation, The Beginner’s Guide, Gilmore Girls, le retour possible de Grand Moff Tarkin, Tetris, Avant que tout se brise et Comme des bêtes.

1. image+nation
Attention, profusion de films étoilés au festival de cinéma LGBTQ image+nation, qui se poursuit jusqu’à dimanche. Parmi le lot, Addicted to Fresno, nouvelle comédie de Jamie Babbit, réalisatrice du film culte But I’m A Cheerleader (ceux qui s’en souviennent sourient spontanément). Moins destiné à devenir mythique, ce film léger et sympathique est quand même parsemé de l’humour un peu off, des situations loufoques et des gags croustillants qui ont fait la marque de la cinéaste américaine. Deux sœurs, aussi perdues dans la vie l’une que l’autre, qui se tirent mutuellement vers le bas. Ça ne peut que spectaculairement déraper, non? À voir vendredi soir à 21 h à la Salle Alexandre de Sève de Concordia. (Natalia Wysocka)

2. The Beginner’s Guide
Dans The Beginner’s Guide, on ne joue pas à un jeu du réalisateur indie Davey Wreden, mais plutôt à une série de minijeux supposément crées par Coda, son mystérieux ami dépressif. La narration de M. Wreden nous explique comment ces jeux représentent la psyché tordue de Coda. Mais Coda existe-t-il vraiment? Est-il plutôt une création de M. Wreden pour explorer la pression qu’il a vécue à la suite du succès de son dernier jeu, The Stanley Parable? Ou M. Wreden essaie-t-il de nous mettre en garde contre la surinterprétation des œuvres artistiques? Peu importe, c’est fascinant et unique. Offert sur Steam (Jeff Yates)

3. Gilmore Girls
Soyez rassuré, on ne dévoilera pas de divulgâcheurs. De toute façon, si vous êtes un fan, vous avez déjà dévoré les nouveaux épisodes sur Netflix. On retrouve avec bonheur Lorelai et Rory, qui n’ont rien perdu de leur vivacité d’esprit, discutant encore en dialogues accélérés et buvant toujours autant de café. Quatre épisodes, quatre saisons : c’est tout ce que ça nous prend pour nous mettre à jour dans leurs dossiers amoureux, professionnels et familiaux. Il y a beaucoup de dénouements (heureux, bien sûr), ce qui nous permet de faire la paix avec la fin de notre série chouchou, sauf que… Les quatre derniers mots nous prennent par surprise et font réfléchir longtemps au message de la série. Avec une fin comme ça, on comprend que c’est réellement fini! (Virginie Landry)

4. Le retour de Grand Moff Tarkin?

Dans la plus récente aguiche (teaser) pour Rogue One : A Star Wars Story, on voit un personnage lugubre de dos regarder l’étoile de la mort. Ça n’en prenait pas plus pour que l’internet s’emballe. S’agirait-il de Grand Moff Tarkin, magnifiquement joué par Peter Cushing dans le film original? Même si Cushing nous a quittés en 1994, le retour du personnage de vil patricien serait une excellente nouvelle. (Mathieu Horth-Gagné)

5. Tetris
Tetris est un jeu en apparence simple. Pourtant, parvenir à l’imaginer et à le développer dans l’URSS des années 1980 a été un tour de force réalisé par l’ingénieur Alekseï Pajitnov. Mais la vraie aventure est celle de la commercialisation de Tetris. C’est cette histoire que raconte en bande dessinée l’auteur Box Brown. Des manigances de contrat, des puces contrefaites, des négociateurs soviétiques…un vrai thriller économique bien dessiné et raconté. Vous ne verrez plus jamais ce petit casse-tête de la même façon. En librairie aux éditions First second. (Dominique Cambron-Goulet)

6. Avant que tout se brise
«Tout est beau, rien ne fait mal.» Telle est la devise de Devon, jeune gymnaste portée aux nues. Par les juges, par son coach, par ses parents. Des parents qui ont tout mis, leur argent, leur amour, leur vie, pour voir leur fille faire partie de l’élite. Au point d’en oublier, parfois, son petit frère, fasciné par les sciences et en proie à des rêves vraiment étranges, qui passe ses journées dans les gradins avec maman. Au point de s’oublier aussi, souvent. De ne penser qu’aux entraînements de Devon, qu’aux compétitions de Devon, qu’à Devon. Mais «ça fait bizarre, hein, le jour où vous découvrez que vous n’avez aucune idée de ce qui se passe dans la tête de votre enfant?» Spécialiste du roman noir d’apprentissage, Megan Abbott explore dans ce thriller les zones d’ombre vers lesquelles peut mener la quête de la perfection. Celle de soi, mais surtout celle des parents pour leur progéniture. Aux éd. du Masque. (Natalia Wysocka)

7. Comme des bêtes
Nous pensons que pitou passe sa journée à dormir lorsque nous sommes au travail et que minou se rend à peine compte de notre absence… Mais peut-être que nos animaux domestiques mènent carrément une double vie! Voilà du moins la prémisse du film familial The Secret Life of Pets (Comme des bêtes), qui sort en DVD mardi. On suit Max, Duke et leurs voisins dans leurs aventures new-yorkaises, où ils devront affronter un «adorable» lapin blanc et sa bande d’animaux errants. Un film rigolo pour les petits… et leurs parents! (Audrey Lavoie)

 

On se désole pour…

Les génériques moins ambitieux
La durée des génériques de téléséries a fondu ces dernières années. On se limite de plus en plus à un affichage rapide du nom de l’émission. Une bonne nouvelle, diraient certains, qui y voient des secondes de scènes grapillées dans chaque épisode. Nous, on regrette les plans serrés du petit déjeuner de Dexter (photo), l’homme qui chute dans Mad Men ou encore ces musiques et chansons emblématiques. On ne demande pas le retour des génériques quétaines (avec sourires face caméra), mais un minimum de créativité (pensez à Breaking Bad, qui intégrait les symboles des éléments du tableau périodique dans les noms). (Baptiste Barbe)

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!