Collaboration spéciale Un image tirée de Mr. Gaga, un documentaire réalisé par Tomer Heymann.

Cette semaine, on craque pour…Mr. Gaga, la saison 4 de Bates Motel, Phil Roy, la bande-annonce de Colossal, Batman vs Robin sur Netflix, Ti Gus @ Espace Lafontaine et Lumière! .

1. Mr. Gaga
Le Mr. Gaga du titre, c’est Ohad Naharin. Et ce film, c’est son histoire. Celle de son enfance dans un kibboutz, de son passage dans l’armée israélienne, des visions d’horreur qu’elle a laissées. De ses débuts dans la danse à l’âge de 22 ans, de son déménagement à New York, de son travail auprès de Martha Graham, et de tous les rêves et espoirs déçus. C’est aussi le récit de sa découverte du ballet, auquel il ne connaît alors rien, de ses cours où il croise Noureev, de «la pire année de sa vie», soit celle passée dans la compagnie de Maurice Béjart. C’est la création de son style et sa perception du mouvement qui, selon lui, transcende les genres. C’est sa façon de promouvoir l’individualité au sein d’une troupe, d’affirmer que «si ça ne fait pas un peu mal, ça ne fonctionne pas». Ce sont ses chorégraphies, dont Pas de Pepsi, dédiée à son grand amour, la regrettée danseuse Mary Kajuwara, qui buvait de la liqueur au déjeuner. Bref, c’est un portrait complet et captivant du directeur artistique de la Batsheva Dance Company, narré par le principal intéressé, et n’esquivant pas ses colères et ses clashs avec les interprètes qu’il chicane dans les coulisses. C’est enfin, pardonnez le mauvais jeu de mots, un docu qui rend gaga. En salle. (Natalia Wysocka)

2. La saison 4 de Bates Motel
La saison 4 de Bates Motel est maintenant disponible sur Netflix. On craignait un essoufflement de l’intrigue, mais pas du tout finalement. On retrouve donc le célèbre personnage de Psychose, d’Alfred Hitchcock, Norman Bates, qui disjoncte complètement et qui est obligé de consulter un psy. C’est ce qui rend cette saison particulièrement captivante : la déconfiture mentale du jeune Norman. Il a de plus en plus de trous de mémoire. Le dédoublement de personnalité (quand il devient sa mère, Norma) est troublant et vraiment bien rendu par Freddie Highmore.  (Rachelle McDuff)

3. Phil Roy
On veut être l’ami de Phil Roy! C’est ce qu’on ressent tout le long de son premier one man show intitulé Monsieur et présenté à L’Olympia. Bien que Phil Roy pige parfois dans une boîte à jokes qui manque d’originalité, il reste attachant et rigolo. Sa force : il est super naturel et on aime l’écouter raconter son quotidien avec sa rafraîchissante autodérision. Un spectacle dont les «adulescents» raffoleront. Il sera de retour à Montréal le 10 février à L’Olympia. (Rachelle McDuff)

4. La bande-annonce de Colossal
La prémisse du film Colossal est originale, complètement bizarre et franchement intrigante. La bande-annonce nous montre qu’Anne Hathaway joue le rôle d’une femme qui se rend compte qu’elle contrôle à distance un monstre géant qui est situé de l’autre côté du monde. Un petit ajout intéressant au traditionnel film de kaiju. Colossal a récemment été présenté à Sundance et sera en salle à partir du mois d’avril. (Mathieu Horth Gagné)

5. Batman vs Robin sur Netflix
Si l’univers cinématographique de DC Comics ne soulève pas tellement les passions (pas de la bonne façon, en tout cas) jusqu’ici, les films d’animation mettant en vedette les héros de la célèbre maison de comics continuent de livrer la marchandise. Batman vs Robin, qui débarque sur Netflix le 1er février, en est un bel exemple. Le film, en partie inspiré de l’excellente série Batman and Robin, écrite par Grant Morrison, se concentre sur les relations difficiles entre Bruce Wayne/Batman et son fils Damian/Robin.   (Mathieu Horth Gagné)

6. Ti Gus @ Espace Lafontaine
Un spectacle de marionnettes où la marionnette se chicane avec son marionnettiste, on aime ça! Et quand la marionnette donne elle-même un spectacle de marionnettes, dans une mise en abyme surréaliste, on applaudit. En plus, c’est gratuit. En plus, c’est au chalet du parc La Fontaine, qui offre de bons brunchs (essayez le 2 Œufs Cocotte). En plus de tout ça, il y a une super patinoire juste en bas, ou des glissades à deux pas. Qu’est ce qu’il vous faut de plus? Du stationnement gratuit? Y en a! Oui, ça existe encore sur Le Plateau, tout près des terrains de boules. (Mathias Marchal)

7. Lumière !
Les premières secondes de Lumière! laissent présager un film austère : plan immobile, musique classique, narrateur sérieux… Puis, comme par magie – la magie du cinéma, ouh! –, on devient captivé par ces images des frères Lumière tournées à la fin du XIXe siècle. Plus qu’un hommage aux pionniers du 7e art, ce docu de Thierry Frémaux est un bijou d’anthropologie qui expose le quotidien de l’époque. On craque pour ce petit acrobate qui danse, façon hip-hop, en 1899, oui oui!, streed cred inclus. On se désole de ces bourgeoises qui lancent des pièces de monnaie trouées à des enfants au Vietnam, illustrant les ravages du colonialisme. Et on sourit toujours devant le mythique arroseur arrosé (photo).  À voir ce soir ou demain à 19 h 30 au Centre Phi. (Marie-Lise Rousseau)

On se désole pour…

Le décès de Mary Tyler Moore
Mary Tyler Moore, une légende de la télé américaine, s’est éteinte mercredi à l’âge de 80 ans. Si elle a marqué le public avec son rôle dans de The Dick Van Dyke Show, elle a fait un travail de pionnière quand elle est arrivée à la tête de sa propre sitcom, The Mary Tyler Moore Show. Dans cette émission, elle campait le rôle d’une femme célibataire et ambitieuse, ce qui était révolutionnaire dans le monde télévisuel des années 1970. (Mathieu Horth Gagné)

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!