Myles Aronowitz/Netflix Colleen Wing, jouée par Jessica Henwick

Finn Jones et Jessica Hewick donnent vie aux personnages de Danny Rand et de Colleen Wing dans la série très attendue de Netflix Iron Fist, qui sera disponible en entier vendredi. Métro les a rencontrés.

Iron Fist et son univers mystique est la quatrième série mettant en vedette un super héros de Marvel produite pour le service de vidéo sur demande.

Cette fois, le protagoniste est Danny Rand (Finn Jones), un spécialiste des arts martiaux, qui revient à New York pour reprendre le contrôle de l’entreprise familiale. Et, tant qu’à être là, il en profite pour combattre le crime.

Vos personnages sont des combattants. Quels arts martiaux avez-vous dû apprendre en prévision du tournage?
Jessica Henwick: J’ai fait un paquet de trucs différents, surtout des arts martiaux japonais comme le karaté et l’aïkido. Ç’a été beaucoup de travail. Nous voulions aussi donner une saveur différente au style de combat de mon personnage, alors j’ai appris un peu de Krav Maga et je me suis aussi familiarisée avec le combat de rue. Nous avons créé un style hybride en combinant tous ces éléments.

Finn Jones: J’ai appris le kung-fu, le wushu, le tai-chi… La différence entre mon style de combat et celui de Jessica est dans le rythme. Dans mon cas, je redirige beaucoup l’énergie de mes opposants, d’une façon plus passive qu’agressive. Parfois, Danny pète les plombs et son style passif devient agressif. Il perd le contrôle dans ces moments. C’est un des plus gros défauts de Danny.

Avez-vous dû augmenter votre masse musculaire pour la série?
F.J.: Danny est un spécialiste des arts martiaux, mais il est aussi un être très vulnérable. Dans les comics, on voit des personnages ultramusclés, mais je ne crois pas que ce soit authentique et que les gens peuvent s’identifier à cela. J’ai respecté une diète assez stricte et je me suis mis en forme, mais je ne voulais pas avoir l’air d’un culturiste.

Iron Fist n’a pas vraiment le ton d’une série de superhéros…
F. J.: Danny n’est pas un superhéros. Pas encore en tout cas. Il a encore beaucoup de chemin à parcourir avant de devenir un superhéros et de pouvoir s’appeler Iron Fist.

width=

«J’apprécie le fait que Netflix nous permette de prendre notre temps. Cela nous permet de vraiment explorer les personnages en profondeur.» – Finn Jones

La série a un côté mystique. Quel genre de voyage spirituel avez-vous fait avec vos personnages?
F. J.: Danny est pris dans le milieu. D’un côté, il veut être un combattant équilibré spirituellement et, de l’autre, il est encore un enfant traumatisé et tourmenté. Il y a ces deux identités qui s’affrontent, et Danny ne sait pas toujours sur quel pied danser. Le voyage spirituel de Danny dans la série est d’apprendre à se connaître, de trouver son but dans la vie et d’accepter ses responsabilités.

J. H.: Colleen n’est pas une personne très spirituelle, alors je n’ai pas eu besoin de faire ce parcours avec elle. Elle est vraie et bien ancrée dans la réalité. Ce sont des qualités que je possède dans la vie, alors j’ai pu m’en inspirer.

Aimeriez-vous intégrer l’univers cinématographique de Marvel?
F. J.: Ce serait plus intéressant à mon avis si les superhéros du cinéma descendaient dans notre monde. Ce ne serait pas particulièrement captivant de nous voir dans les films. N’importe qui peut aller dans une production à gros budget et faire une scène de combat époustouflante. Ce serait plus fascinant si les héros de l’univers cinématographique avaient droit à une série de 13 épisodes pour qu’on puisse vraiment développer chacun de leurs personnages.

Comment s’est passé votre baptême dans l’univers de Marvel?
F. J.: Ç’a été fantastique. J’adore participer à une production aussi dynamique et attendue du public. J’ai travaillé sur Game of Thrones et l’expérience est semblable. Je suis chanceux d’avoir pris part à des projets qui ont autant retenu l’attention.

J. H.: J’ai reçu tellement de comic book et de matériel promotionnel! C’est comme un cadeau de bienvenue. (Rires)

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!