Yann COATSALIOU- 360 MEDIAS Caroline Dhavernas

https://www.youtube.com/watch?v=R63ROkMsFaASur un des murs du Grand Palais, et sous un soleil éclatant (pardon Montréal sous la pluie), se détache une affiche de Caroline Dhavernas dans Mary Kills People en format géant. «Géant!» acquiesce l’actrice avec un grand sourire. «C’est impressionnant, c’est le fun, c’est intimidant. 
C’est tout ça.»

Diffusée sur la chaîne canadienne Global cet hiver, la mini-série de six épisodes Mary Kills People a été accueillie par des critiques très positives. La performance de Caroline Dhavernas, sensible et riche, a tout particulièrement été saluée. L’actrice québécoise y incarne une urgentologue, mère de famille, qui soulage définitivement, sans possibilité de retour, la souffrance de ses patients qui n’en peuvent plus, et qui lui en font la requête. «Une femme pleine de nuances, de contradictions, de zones grises», comme elle la décrit. Un cadeau de rôle.

De passage au MIPTV pour présenter la série sur le marché international, elle se prépare désormais à ce que ce «cadeau de rôle» connaisse une nouvelle vie sur les ondes de Lifetime. En effet, la chaîne américaine présentera Mary tue des gens à compter du 23 avril. Et l’expérience promet d’être quelque peu différente. «Au Québec, on a toujours été beaucoup plus ouverts à la possibilité d’aider un patient à mourir. Aux États-Unis, c’est une autre game. Parce que c’est illégal, comme ça l’est dans notre série d’ailleurs.»

«On n’a pas encore eu la confirmation pour une deuxième saison, mais on se croise les doigts!» – Caroline Dhavernas

«En ce moment le climat politique est particulier, le pays est très divisé, ajoute-t-elle. J’ai hâte de voir ce que ça va donner pour les entrevues; je m’attends à des conversations un peu plus corsées, disons.»

Mais cette perspective ne lui donne pas envie de reculer ou d’annuler lesdites entrevues. Si la série créée par Tara Armstrong suscite des discussions, tant mieux. Ce débat social, il est essentiel de l’avoir, estime-t-elle. «C’est un peu stressant parce que je parle au nom de mon show. Oui, j’ai des choses à dire, oui j’ai une opinion. Mais je ne suis pas une spécialiste. Reste que, quand j’ai accepté le rôle, j’étais contente de, justement, faire partie d’une série qui ose aborder un sujet controversé. Je trouve ça important, comme actrice, de pouvoir en discuter. Je n’ai pas fait tout ça pour ensuite dire non-non-non, je ne veux plus rien savoir!!»

Mary Kills People
Sur Lifetime dès le 23 avril
Disponible sur iTunes

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!