Karine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Anthony Kavanagh

Après 18 années passées à vivre en France et en Suisse, l’humoriste Anthony Kavanagh revient au Québec parce qu’il a «besoin de simplicité» et de «retrouver [s]on peuple», a-t-il confié dimanche à Tout le monde en parle.

«J’avais ce besoin de revenir m’enraciner chez moi. J’ai besoin de simplicité. J’ai besoin de retrouver mon peuple qui est dans les émotions, dans le cœur, dans le ventre», a avoué Anthony Kavanagh.

Selon lui, c’est d’ailleurs cette joie de vivre qui rend les artistes québécois populaires en Europe. «Pourquoi les artistes québécois sont autant aimés en Europe? C’est la décontraction, c’est la joie de vivre, le sourire. On fait notre travail sérieusement sans se prendre au sérieux», a-t-il raconté.

Bien qu’il soit heureux de s’y installer avec sa famille cet été, l’humoriste reconnaît qu’il ne «connaît pas tout du Québec» après tant d’années passées à l’étranger. «J’essayais de m’informer à distance, mais je vais me remettre dans le bain. Ça ne va pas me prendre 20 ans», a-t-il dit.  Questionné en rafale sur l’actualité québécoise par l’animateur Guy A Lepage, Anthony Kavanagh a d’ailleurs été bien embêté de devoir nommer la juge qui a présidé la Commission Charbonneau ou encore le nom du député de La Pinière, Gaétan Barrette. «Tu vas le connaître et l’intégrer à ton show assez vite», a blagué l’animateur.

Dès le mois d’août, l’humoriste commencera à présenter son spectacle Showman avec lequel il roule depuis quelques années en France. «C’est peut-être le show où je parle le plus de ma vie intime. J’espère trouver un auteur pour aider à adapter le spectacle pour le Québec, que ça devienne un spectacle québécois», a-t-il assuré.

Aussi dans Culture :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!