KArine Dufour/ICI Radio-Canada Télé Louis Morissette

Venu parler de la nouvelle série Plan B, dans laquelle il tient la vedette, Louis Morissette a beaucoup parlé de ses projets avec sa conjointe, Véronique Cloutier, dimanche soir à Tout le monde en parle. «Toi, tu es le plan B de Véro», a tout d’abord lancé à blague le coanimateur Dany Turcotte.

«C’est comme un folklore qu’on est censé se haïr, il faut faire un projet ensemble», a plutôt voulu marquer Louis Morissette à propos de Patrick Huard, ancien amour de la populaire animatrice, qui était à ses côtés sur le plateau.

Producteur de l’émission Votre beau programme, qui a connu des cotes d’écoute plus faibles que prévues, Louis Morissette a défendu le concept mis de l’avant par Véronique Cloutier. «Écrire un sketch le lundi, le répéter le mardi, le jouer ensuite live, suivi d’un stand-up et d’entrevues… je ne connais pas beaucoup d’animateur ou d’animatrice qui aurait géré ça», a-t-il souligné, ajoutant que l’équipe était arrivée à la fin «sur les coudes».

Le producteur a plaidé qu’il n’a pas «trop d’influence» à Radio-Canada lorsqu’il a parlé du projet Véro.tv, une chaîne de télévision en ligne pour laquelle sa compagnie KO productions réalise beaucoup de contenu. «Il y a beaucoup de petites productions et des fois, tu le fais parce que c’est bon pour la madame sur le poster», a-t-il assuré.

«Des fois, tu l’appelles Véro, Véronique Cloutier, la madame sur le poster, je suis content que tu sois venu la chercher, ça a l’air mêlant», s’est alors empressé de blaguer Patrick Huard.

Rien à changer
Louis Morissette «ne changerait pas grand-chose» à sa vie, mais admet s’être beaucoup posé la question pendant le tournage de la série Plan B.

«Ce que je suis, c’est la somme de bons coups et de mauvais coups. Les mauvais coups m’ont aidé», a dit le comédien.

Dans Plan B, une série de Jean-François Asselin où il partage l’écran avec Magalie Lépine-Blondeau, Louis Morissette incarne Philippe, un avocat qui décide de faire appel à une agence qui permet de revenir dans le passé.

Une réalité que le comédien ne souhaiterait pas nécessairement vivre. «On a souvent pensé dans nos vies: “Si je pouvais faire un choix de vie différent, ma vie serait meilleure.” Pas nécessairement, parce qu’il faut faire face à ce que le destin t’envoie», a-t-il jugé, disant avoir beaucoup réfléchi à la possibilité de changer le passé avec l’équipe de Plan B.

S’il y a une chose que Louis Morissette voudrait modifier du passé, ce n’est pas «le Bye Bye 2008», comme a ironisé l’animateur Guy A Lepage, mais le sort de sa sœur. «Ma sœur est venue au monde avec la paralysie cérébrale, alors c’est sûr que si j’avais une minute, je referais ça», a-t-il avoué avec émotion.

Aussi dans Culture :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!